Avec les copines du DECOllectif, Véronique, Laure, Gaëlle et Julie (leurs blogs sont accessibles en bas de l’article 😉 ), on s’est dit « et toi si t’étais riche, qu’est-ce que tu t’offrirais ? »

Alors pour ce sixième rendez-vous des blogueuses, j’ai essayé d’imaginer ce que je m’offrirais si j’étais riche, mais vraiment riche ! Parce que tant qu’à rêver, autant voir les choses en grand… Merci les copines pour ce sujet qui fait VRAIMENT rêver !!

Ah si j’étais riche…ti da di da di da di da di da di da di da da

Alors moi, si j’étais riche, je m’offrirais…une villa au bord de la plage en Italie… et… un palais en pleine campagne au sud du Portugal. Mais pas n’importe quelle villa, et pas n’importe quel palais.

Je choisirais de réhabiliter deux bâtiments chargés d’histoire et laissés à l’abandon depuis des années mais qui sont de vrais bijoux. Et pour ça, je vous emmène en urbex. Vous me suivez ?

L’urbex, ou l’amour des lieux oubliés

J’en ai déjà parlé sur le blog, je suis fascinée par cette activité qui consiste à explorer des lieux abandonnés et partager à travers des photos les détails de leurs vestiges. J’ai toujours rêvé de pouvoir racheter l’un de ces lieux et de le rénover en respectant son histoire et en conservant ses beautés originelles : les carreaux ciments, les parquets, les vitraux, les escaliers, les menuiseries, les plafonds, les moulures, les peintures, les les les…

Personnellement, je n’ai jamais trouvé de maison dans laquelle je pourrais poser mes valises sans avoir l’envie de changer la déco. En revanche, je me projette très bien dans un lieu chargé d’histoire que je pourrais rénover avec les meilleurs professionnels et artistes. Alors oui c’est vrai, il faut être capable de se projeter un minimum car la plupart du temps, ces lieux sont vraiment très abimés par l’usure du temps et parfois même par des pilleurs ou des squatteurs. Mais quel bonheur et quelle fierté de redonner vie à ce genre d’endroit, vous ne trouvez pas ?!

La villa Zanelli à Savone en Italie

Si j’étais riche, je rêverais de m’offrir la villa Zanelli ! Elle a été conçue par l’architecte et ingénieur turinois Pietro Fenoglio et l’architecte Guttardo Gussoni en 1907 pour la famille Zanelli et je la trouve tout simplement sublime !

La villa Zanelli est située dans la municipalité de Savona, le long de la plage du quartier Legino. Elle a été décorée selon les codes du «nouvel art» qui a beaucoup de succès en Europe à la fin 19ème siècle. En Italie, on parle de « Stile liberty ». Son architecture, ses fenêtres et tous ses détails art nouveau, travaillée jusque sur les gouttières, sont splendides.

En 1933, les Zanelli ont vendu la villa à la municipalité de Milan. Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle a été utilisé comme camp hospitalier (les traces des croix rouges sur les murs extérieurs sont encore visibles). A partir de 1967, elle devient une structure utilisée pour le traitement des patients cardiaques, mais en 1998 l’effondrement d’une partie du bâtiment oblige la fermeture de l’hôpital pour des raisons de sécurité, en attendant sa restauration.

La Villa Zanelli représente l’un des chefs-d’œuvre de l’Art nouveau les plus importants d’Italie. Quoi de mieux que de regarder le coucher du soleil sur l’eau dans sa villa en Italie ? Je m’y vois…

façade de la villa Zanetti à Savone en Italie vue depuis la plage
photo ancienne de la la villa Zanetti à Savone en Italie
façade de la villa Zanetti à Savone en Italie depuis le jardin
verrière de la tour de la villa Zanetti à Savone en Italie
pièce intérieure de la villa Zanetti à Savone en Italie, sol en mosaïque et porte fenêtre art nouveau
perron et colonnes de la façade arrière de la villa Zanetti à Savone en Italie
perron et colonnes de la façade arrière de la villa Zanetti à Savone en Italie
façade de la villa Zanetti à Savone en Italie
façade de la villa Zanetti à Savone en Italie
perron et colonnes de la façade arrière de la villa Zanetti à Savone en Italie
verrière de la tour de la villa Zanetti à Savone en Italie
façade de la villa Zanetti à Savone en Italie
détail de fenêtre art nouveau sur la façade de la villa Zanetti à Savone en Italie
détail de fenêtre art nouveau sur la façade de la villa Zanetti à Savone en Italie

Je précise que je n’ai pas eu la chance de visiter ces lieux personnellement.

Voici les sources de références de ce lieu :

Le palais Fonte da Pipa

Si j’étais riche riche, je m’offrirais également le Palais Fonte da pipa. Je suis littéralement tombée amoureuse de ses intérieurs, ses fresques et ses boiseries, et sa vue sur les montagnes portugaises.

C’est à Loulé en Algarve, dans le sud du Portugal, que se situe ce palais, demeure d’un ancien notable local, construite à la fin du XIXe siècle. A l’origine, Marçal Pacheco avait construit ce palais pour recevoir le roi D. Carlos lors d’une visite en Algarve (mais le roi est passé au palais d’Estoi). Il avait acheté le terrain afin d’ériger un palais semblable à ceux qu’il a vus lors de ses voyages en Europe du Nord. La construction du palais a commencé en 1875 sous le constructeur Jose Verdugo qui a utilisé le peintre et céramiste Jose Pereira Júnior de Lisbonne.

Le lieu est insolite, rythmé par les nombreuses fresques murales, les arcs d’inspiration gothique, le toit crénelé, les mosaïques d’inspiration surréaliste, et le jardin à bassins. Outre les imitations de tapisseries et les motifs décoratifs abstraits des murs et plafonds, on trouve aussi de superbes azulejos. L’ensemble est hétéroclite mais je le trouve génial ! Coloré, gai, lumineux, et isolé…parfait !!

Marçal Pacheco mourut en 1896 sans avoir vu l’achèvement de son palais de rêve. En 1920, sa famille a vendu la propriété. Elle a ensuite connu de nombreux propriétaires successifs puis est restée très longtemps à l’abandon. La propriété s’appelait en réalité Quinta da Esperança mais elle a toujours été connue par les habitants sous le nom de Fonte da Pipa.

chemin d'accès au palais Fonte da Pipa à Loulé en Algavre au Portugal
vue du palais Fonte da Pipa à Loulé en Algavre au Portugal depuis le jardin
vue de la façade avant du palais Fonte da Pipa à Loulé en Algavre au Portugal depuis le jardin
pièce intérieure du palais Fonte da Pipa à Loulé en Algavre au Portugal, murs peints, lieu abandonné, fenêtre cassées
pièce intérieure du palais Fonte da Pipa à Loulé en Algavre au Portugal, murs peints, lieu abandonné, fenêtre cassées, débris au sol
pièce intérieure du palais Fonte da Pipa à Loulé en Algavre au Portugal, murs peints, lieu abandonné, fenêtre cassées, parquet abimé
pièce intérieure du palais Fonte da Pipa à Loulé en Algavre au Portugal, murs peints, lieu abandonné, fenêtre cassées, débris au sol
terrasse du palais Fonte da Pipa à Loulé en Algavre au Portugal, lieu abandonné, jardin abandonné
pièce intérieure du palais Fonte da Pipa à Loulé en Algavre au Portugal, murs peints, lieu abandonné, fenêtre cassées, débris au sol
pièce intérieure du palais Fonte da Pipa à Loulé en Algavre au Portugal, murs peints, lieu abandonné, fenêtre cassées, vieux fauteuils
vue sur la campagne portugaise depuis l'intérieur du palais Fonte da Pipa à Loulé en Algavre au Portugal
pièce intérieure du palais Fonte da Pipa à Loulé en Algavre au Portugal, lieu abandonné, plafond peint, tourelle
détail du toit du palais Fonte da Pipa à Loulé en Algavre au Portugal, lieu abandonné, toit abimé
détail de fenêtre du palais Fonte da Pipa à Loulé en Algavre au Portugal, lieu abandonné, fenêtre cassées
petit bassin dans le jardin du palais Fonte da Pipa à Loulé en Algavre au Portugal, bassin abandonné, lieu abandonné
pièce intérieure du palais Fonte da Pipa à Loulé en Algavre au Portugal, lieu abandonné, plafond peint, tourelle, arc gothique
pièce intérieure du palais Fonte da Pipa à Loulé en Algavre au Portugal, lieu abandonné, plafond peint
pièce intérieure du palais Fonte da Pipa à Loulé en Algavre au Portugal, lieu abandonné, plafond peint
pièce intérieure du palais Fonte da Pipa à Loulé en Algavre au Portugal, lieu abandonné, murs peints, succession de pièces
pièce intérieure du palais Fonte da Pipa à Loulé en Algavre au Portugal, lieu abandonné, murs peints

Voici les sources des sites de références de ce lieu :

Bon allez, j’arrête de rêver ! Et puis en vrai de vrai, le destin en a déjà décidé autrement. Le Palais Fonte da Pipa avait été acheté par un investisseur qui projetait de le rénover mais il a malheureusement été victime d’un incendie qui a ravagé tout le bâtiment. Un véritable drame quand on pense à toutes les beautés de ce lieu. La villa Zenalli, quant à elle, a été rachetée par une association qui vient juste d’entamer (en novembre dernier) les travaux de rénovation, pour en faire un musée dédié à l’art nouveau italien, le stile liberty.

Ceci dit, il existe tellement de merveilles laissées à l’abandon à travers le monde que je saurais toujours quoi faire si je venais à être richissime 😉

Et vous, qu’auriez-vous envie de vous offrir si vous étiez riche ?


Découvrez aussi …

… le thème « si j’étais riche, je m’offrirais » traité par les autres blogueuses du DECOllectif !

Retrouvez ici le précédent thème du DECOllectif sur le thème « c’est petit et c’est génial »

8 Comments

  1. Le petit Prince Reply

    « Ah si j’étais riche…ti da di da di da di da di da di da di da da »

    Ça y est j’ai l’air dans la tête….merci 😅

    Superbe ces deux lieux font rêver !!!

    • Caroline Reply

      haha 😉
      Merci beaucoup je suis heureuse que ces lieux que je trouve magnifiques fassent rêver d’autres personnes
      Belle journée !

    • Caroline Reply

      mais tellement !! j’espère qu’on pourra y aller bientôt 😉

  2. Je suis fan de l’urbex et j’adore les personnes qui partagent leurs expéditions. Tu n’imagines pas le temps que je passe sur les blogs dédiés à ça… Et je comprends tellement ta sélection. C’est (c’était) magnifique! Ca me fait rêver! Merci beaucoup pour ce bon moment 😉
    Je t’embrasser et à bientôt!

    • Caroline Reply

      Merci beaucoup pour ton message Julie !! j’avoue que je suis aussi fan d’urbex, bien que je n’aie fait que deux explorations à ce jour. J’espère découvrir bientôt de nouveaux lieux magiques 😉
      Je t’embrasse aussi et à bientôt

  3. Waouh, j’ai adoré ! Tu as raison, il faut voir les choses en grand (en grandiose même)! Et il n’y a rien de plus beau que de restaurer le patrimoine injustement délaissé. Bravo pour cet article et vivement l’Italie, le Portugal et la richesse !… Bon, ce n’est pas pour tout de suite : une banque d’images me poursuit pour publication abusive, ce qui ne va certainement pas m’enrichir (je vous raconterai cette mésaventure inouïe bientôt sur mon blog).

    • Caroline Reply

      omg mais c’est quoi cette histoire ?!! Bon rien de trop grave j’espère…
      Oui j’avoue je n’ai pas fait le truc à moitié dans le dream « si j’étais riche »… 😉
      Merci pour ton mot et à très bientôt, bises

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Epingler