Je prends enfin le temps de vous raconter la journée passée avec Tania Bruna Rosso et l’équipe de l’émission M comme Maison à laquelle j’ai eu le plaisir de participer lors de leur venue en Charente.

L’émission avait été déprogrammée de France l’année dernière, mais toute l’équipe voulait continuer l’aventure. Alors ils ont proposé le concept sur d’autres chaînes et C8 a signé pour la diffusion le vendredi soir de l’émission qui s’appelle désormais M comme Maison.

Le concept reste le même, l’équipe également, les rubriques aussi. Seul changement dans le paysage, Tania Bruna Rosso a rejoint l’équipe pour prendre en charge la présentation de la rubrique « carte blanche ». Cette chronique n’est donc plus présentée par Stéphane Thebaut et son hôte suite à la visite d’une maison, mais par Tania qui part à la rencontre d’une ville ou d’une région pour découvrir avec une personne du coin 3 lieux sources d’inspiration en matière de déco et de design.

La rubrique est tournées indépendamment des visites de maisons avec Stéphane, je n’ai donc pas eu le plaisir de le rencontrer.

En mars dernier, j’ai été contactée par la journaliste qui sélectionne les références des lieux à visiter. Elle m’a proposé d’être cette « personne du coin » pour la rubrique de Tania. Pourquoi moi me direz-vous ? Honnêtement je me suis posée la même question ! Je ne suis ni architecte d’intérieur, ni décoratrice, ni designer… Et bien apparemment, elle a vu mon compte instagram et elle a tout simplement aimé mon profil déco et mes références. J’avoue que j’ai été ravie d’avoir été choisie car on n’a pas tous les jours le plaisir de découvrir ce type d’expérience.

Me voilà donc embarquée dans l’aventure M comme Maison. J’ai d’abord envoyé une liste de lieux à découvrir en Charente, puis la production a validé deux choix. Elle m’a également présenté le lieu que Tania souhaitait me faire découvrir et que je ne connaissais pas, ce qui a encore ajouté au plaisir de la journée !

Première séquence de tournage : présentation avec Corto et Angoulême

Rendez-vous le 26 mars à 8h sur la passerelle Hugo Pratt pour les présentations et le début du tournage. Tranquillement Nerveusement installée sur le pont avec mon thermos de café, je vois arriver 4 personnes marchant d’un pas énergique. C’était parti ! Là je rencontre Tania accompagnée du réalisateur, d’un cadreur et d’un ingé son, tous très gentils. Ils me mettent à l’aise tout de suite, enfin ils essayent…;-)

On m’équipe d’un micro caché dans mon écharpe (car oui j’ai toujours froid donc je n’ai pas quitté mon écharpe de la journée) et on m’explique rapidement les placements à prendre pour la séquence.

On a de la chance, il y a du soleil ! Tania est impressionnée par la beauté des chais magelis.

En voyant la statut de Corto, posant fièrement au soleil, elle me confie avoir eu la chance de rencontrer Hugo Pratt lors d’un salon du livre lorsqu’elle était petite, elle qui enfant était fan de Corto Maltese. Lorsqu’il lui a demandé son prénom pour la dédicace, Hugo Pratt lui a déclaré : « c’est un joli prénom, digne d’une héroïne de mes œuvres ! ». C’était assez émouvant de l’écouter raconter cette histoire et de voir son regard émerveillé d’enfant devant cette statue de Corto… Et c’est pour ça que j’aime tant Angoulême !!

Nous voilà donc parties toutes les deux, sous l’œil attentif des caméras, à arpenter la passerelle en papotant en quelques mots d’Angoulême, ses chais, son importance dans l’histoire de l’industrie du papier, ses richesses architecturales. Tout se passe trop vite, j’aurais eu envie de dire mille et une choses sur les merveilles de la ville et de la Charente, mais j’ai à peine ouvert la bouche pour ne rien dire que la séquence est déjà dans la boîte…

Quelques prises de vues d’en haut avec le drone plus tard, et on remballe tout.

Allez hop, direction le premier lieu à faire découvrir à Tania…

Et pour la petite histoire, moi qui avais eu la grande idée de me maquiller plus que d’ordinaire pour l’occasion, avec un trait de liner au coin des yeux, ce n’est pas l’idée la plus lumineuse que j’ai eue… le grand soleil sur la passerelle Hugo Pratt a eu tôt fait de me tirer quelques larmes (yeux bleus sensibles obligent) et de faire couler tout le liner sur mes joues… Tania a gentiment essayé de m’aider à l’essuyer un peu mais j’ai gardé de belles traces noires durant toute la séquence. Je m’attends donc à avoir une tête de zombie sur le reportage…

vue sur les chais Magelis depuis la passerelle Hugo Pratt à Angoulême – M comme Maison
statue de Corto Maltese sur la passerelle Hugo Pratt à Angoulême – M comme Maison

Deuxième séquence de tournage : les ateliers Blomkal à Gond-Pontouvre

Il est près de 10h et nous arrivons chez Blomkal où le producteur et 2 autres cadreurs sont déjà sur place depuis plus d’une heure pour faire les prises de vue dans l’atelier de fabrication. L’équipe est maintenant au complet, pas moins de 7 personnes, qui sillonnent les routes de France pour la réalisation de l’émission M comme Maison.

Loanah et Romain, propriétaires de la Marque, nous accueillent avec le café avant de démarrer la séquence, pendant que deux cameramen tournent les prises de vue d’ambiance.

C’est Loanah qui prend la parole dans l’émission, pour nous présenter le lieu et leurs créations. Là encore tout va très vite, repérage du parcours à suivre, et action ! Je commence par expliquer rapidement pourquoi j’ai proposé à l’émission de venir découvrir leur travail et leur boutique, puis Loanah enchaîne et nous voilà déambulant dans leur superbe showroom pour les découvrir.

11h, il ne faut pas traîner… on enchaine avec le prochain reportage…direction Chasseneuil-sur-Bonnieure, à une trentaine de kilomètres à l’est d’Angoulême.

Pause café chez Blomkal – M comme Maison
Repérages et prises de vues d’ambiance chez Blomkal – M comme Maison

Troisième séquence de tournage : l’Atelier W110

11h30, nous voilà arrivés à l’Atelier W110 à la rencontre Sarah et Martin, installés dans l’atelier d’ébénisterie familial. Ne connaissant pas du tout ce lieu, je découvre leur concept et leurs créations, et je dois dire que je suis totalement sous le charme.

Ils ont notamment créé avec le designer Thibaud Klepper plusieurs balançoires absolument géniales, que nous nous sommes d’ailleurs empressées d’essayer Tania et moi durant l’émission (et sinon, vous me direz si ça se voit que j’ai failli me prendre une gamelle en me relevant de la balançoire, avec le boîtier du micro qui se décrochait de ma poche en même temps ?!). Toujours aussi peu à l’aise à l’écran, j’essaye de participer à la conversation mais je dois bien avouer que je me sens comme une potiche, une extraterrestre qui aurait été débarquée là par hasard et qui n’est pas franchement à sa place. Je croise les doigts pour que ça ne saute pas trop aux yeux, mais vous, vous saurez… 😉

A 12h45, la séquence se termine pour une partie de l’équipe, mais les cadreurs continuent les prises de vue d’ambiance. L’équipe de l’atelier W110 nous a préparé un pique-nique, avec des pizzas maisons. Une adorable attention ! Mais il faut dire que toute l’équipe est vraiment sympa ! Je me suis d’ailleurs promis de retourner voir Sarah et Martin pour présenter l’atelier sur le blog prochainement 😉

13h30, direction le dernier lieu de la journée, et non des moindres pour moi, à 40 kilomètres de là.

prises de vues d’ambiance chez Atelier W110 – M comme Maison
Tania Bruna Rosso s’essaye au yoga dans la balançoire créée par Atelier W110 – M comme Maison

Quatrième et dernière séquence de tournage : la Maison Lacroix

14h, arrivée à La Couronne, plus exactement à Cothiers, pour rencontrer Fanny et Philippe et découvrir leur maison assez exceptionnelle. J’ai été tellement contente lorsque j’ai appris que le lieu avait été validé par la production !! C’est un endroit magique que j’avais particulièrement envie de faire découvrir au plus grand nombre. J’en avais déjà parlé sur le blog il y a plusieurs années, à travers un portrait de Fanny et de sa superbe maison (lire le reportage ici). Leur conception de la déco, en dehors du fait de vouloir reconstituer un décor d’époque, me parle particulièrement. En effet, Fanny et Philippe chinent, récupèrent, transforment et restaurent des objets anciens avec beaucoup de soin. Et entre la salle de jeux, les jouets du grenier du père noël, le salon « de théâtre » et la grande cheminée en faïence signée Renoleau, on peut dire que la Maison Lacroix ont impressionné toute l’équipe !

Il nous a fallu près de deux heures pour caler les prises de vues du jardin, de la maison, et enchaîner avec l’interview de Fanny et Philippe.

Et enfin, dernier exercice de style avant de finir cette journée de tournage, nous avons réalisé une petite mise en scène de mon « portrait ». Du genre : « alors Caroline, vous allez prendre un livre, marcher tranquillement jusqu’à la table du jardin, vous asseoir l’air de rien et lire d’un air tout à fait naturel… » haha oui oui je suis sûre que je vais avoir l’air hyper naturel…;-)

A peine le temps dire au revoir, et voilà déjà toute l’équipe repartie pour rejoindre la gare d’Angoulême. Et pour l’anecdote, la dernière image que je garde de cette journée est celle de Tania installée à l’avant de la Morgane de Fanny pour aller à la gare, criant par la fenêtre « vive la Charente, vive Angoulême !! »

Ce petit reportage déco en Charente sera diffusé le 7 mai prochain à 21h10 sur C8 dans le cadre de l’émission M comme Maison, et en replay. N’hésitez pas me dire ce que vous en avez pensé 😉

A bientôt pour de nouvelles aventures déco !!

6 Comments

  1. Merci beaucoup Caroline pour les photos du tournage de l’émission, c’est intéressant de voir l’envers du décor.. vous avez été une très bonne ambassadrice de votre ville et c’est grâce à l’émission que j’ai découvert votre blog qui est une vrai caverne à idées, super génial !!!!!!

    • Caroline Reply

      Oh merci beaucoup Françoise, c’est un vrai plaisir de vous lire ! <3 <3
      N'hésitez pas à venir découvrir la Charente, c'est en effet un très joli coin de France 🙂

  2. Le petit Prince Reply

    Comme la Charente est belle !
    Merci pour se rapide coup d’oeil qui donne envie d’en découvrir ++++

    • Caroline Reply

      C’est un grand plaisir de vous donner envie de venir découvrir la Charente 🙂

  3. patricia NICOLAS-PETIOT Reply

    Bonjour, c’était un très beau reportage sur notre belle ville. Cela me donne envie de découvrir ces artisans dont je n’avais pas idée si près de chez moi.
    Bonne continuation à vous.

    • Caroline Reply

      Merci beaucoup Patricia ! Oui il y a de nombreux artisans à découvrir à Angoulême et plus globalement en Charente. J’ai fait de très belles rencontres depuis que je suis arrivée en 2016 et on se sent si bien en Charente. 🙂

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Epingler